Le village de Bazoches Située dans un cadre tranquille, Bazoches veut maintenir, en plus de ses activités agricoles et forestières, une tradition de terre accueillante pour ceux qui y passent ou y séjournent. Lieu de passage depuis des siècles, le bourg a conservé sa voie romaine et son chemin des Pèlerins de Vézelay à St Jacques-de- Compostelle. La chapelle St-Roch érigée sur ce dernier en est le témoignage. Il est difficile de dissocier Bazoches du Maréchal Vauban (dont on a célébré le tricentenaire de la mort en 2007), du château de Vauban (demeure des ancêtres du Maréchal) et du château de Bazoches acquis en 1675 (qui peut être visiter de mars à novembre).
Pour le remercier de ses services, Louis XIV érige ses terres en comté. Il devient dès lors propriétaire des terres de Bazoches. Des personnages célèbres y firent une halte, tels que Philippe Auguste et Richard Coeur de Lion lors de la troisième croisade et Frédéric Barberousse, empereur du Saint Empire Romain Germanique. L’Eglise St Hilaire dédiée à Saint Sébastien abrite, dans la chapelle de droite, le tombeau de Vauban. Pendant la révolution, la sépulture de Vauban est profanée : le plomb des cercueils est récupéré pour faire des munitions. Près du caveau, une plaque de marbre et de calcaire énumère ses titres et ceux de son épouse. En plus de ses activités agricoles et forestières, le village possède une poste et un bar-restaurant faisant épicerie, sans oublier un commerce spécialisé dans le matériel agricole. Le coeur de Vauban Une anecdote singulière se rattache au cœur de Vauban. Alors, qu'il avait été enseveli selon sa volonté sous l'autel de l'Eglise Saint Hilaire, celui-ci est transporté sur ordre de Napoléon en 1808 aux Invalides. Une brigade est donc envoyée de Paris pour mener à bien cette mission. Sur le chemin du retour, arrivé près de Paris, un brigadier s'aperçoit que le coffret contenant la relique a disparu des fontes de la selle du cheval le transportant. La Brigade reprend alors la route en direction de Bazoches et retrouve le coffret dans la mangeoire de l'écurie où le brigadier avait laissé son cheval. Actuellement le cœur repose toujours aux Invalides dans un cénotaphe de marbre. Tombeau de Vauban De style gothique, l'église Saint Hilaire date du 12éme siècle et fut remaniée au 16éme siècle.Elle se compose de trois chapelles respectivement dédiées à Saint Franchy, à la Vierge Marie, et à Saint Sébastien. C'est dans cette dernière que se trouve le caveau famillial du Maréchal. Vauban y fut inhumé le 16 avril 1707. Église paroissiale de saint Hilaire «De la fin du XII ème siècle, mais presque entièrement reconstruite au XVI ème et au XVII ème siècle; plan en croix terminé par un chevet à pans coupés. Choeur et chapelles formant les bras de la croix construits, vers 1690, par le maréchal Vauban; sous la chapelle, dédiée à saint Sébastien, règne un caveau que Vauban avait destiné à la sépulture de sa famille et renferma jusqu'en 1809 le coeur du maréchal. Fenêtes cintrées au chevet; le porche, sous le clocher, les deux travées de la nef et la chapelle sont voûtés avec membrures prismatiques de la fin du XVI ème siècle; fenêtres modernes. Porte en accolade ouverte sur un tympan gothique. Clocher-porche carré roman, percé sur chaque face de deux baies cintrées à colonnettes, couronné par un toit à double égout.»
Le château de Bazoches Demeure de Vauban C'est à la suite du siège de Maastricht et de la gratification accordée par Louis XIV que Vauban put acquerir le château de Bazoches qu'il transforma dès 1680 en garnison et en bureau d'étude. Cantonné de tours d'angle cylindriques et flanqué d'un donjon quadrangulaire, l'édifice a consérver sa silhouette médiévale rendue moins austère par les remaniements de l'époque classique.
La maison communale Il y a 200 ans, l'ancien presbytère fut en partie détruit par un incendie, avec 6 autres maisons voisines en raison des toitures en chaume. Avec son jardin et son verger, c'était la résidence des curés de Bazoches, jusqu'en 1982; au départ du père Vincent, la municipalité programme d'importants travaux d'aménagements. Aujourd'hui cette belle bâtisse est devenue la Maison Communale (inaugurée en 1987) où les 3 associations de la commune organisent leurs manifestations festives et culturelles. La chapelle Saint Roch Charmante petite chapelle, nichée dans la verdure, sur le chemin de St Jacques de Compostelle. Elle est dédiée à Saint Roch, patron des pélerins, des chirurgiens…et aussi protecteur des animaux. Au début du XIVème siècle, St Roch avait soigné les pestiférés en Italie. Lui-même atteint par la maladie, s’était isolé dans la forêt. Seul, un chien venait le nourrir d’un pain qu’il avait l’habitude de voler à la table de son maître. Celui-ci, intrigué par ce manège, avait suivi le chien et avait pu ainsi soigner et sauver St Roch. Pendant de nombreuses années, le 16 août, les paroissiens de Bazoches et des alentours venaient faire bénir le pain, nourriture des hommes, et l’avoine, nourriture des animaux. Des invocations étaient faites aussi pour la protection des maladies de la vigne (que l’on trouvaient nombreuses aux abords de la chapelle).
Le château  de Vauban Le château de Vauban est situé sur un contrefort du Morvan, au sud du bourg, et domine la vallée de Bazoches, avec une vue exceptionnelle sur la colline de Vézelay et les monts environnants. Cet ancien poste de garde sur la voie romaine, maison forte, puis château, existe depuis le XIIème siècle. Il fut la propriété d’Emery Le Prestre, l’arrière grand-père du Maréchal de Vauban. Après avoir fait l’acquisition, en 1675, du château voisin de Bazoches, Vauban acheta également (en 1684) celui de ses cousins. On notera la présence d’une remarquable *"croix de chemin" du 18ème siècle, à triple représentations (Christ en croix, Vierge à l'Enfant et colombe). Elle est située au carrefour devant le Château, face à Vézelay. (*Service Régional de l'Inventaire Bourgogne).